Produits non-food – Textile

Produits non-food – Textile

Notre politique

Outre de l’alimentation, Lidl vend bien sûr du textile, du petit électroménager et d’autres produits non-food. Et là aussi, Lidl s’emploie à proposer un assortiment le plus durable possible. Ainsi, nous voulons interdire certaines substances chimiques dangereuses dans la production de textiles et de chaussures, améliorer les conditions de travail chez nos fournisseurs (éloignés) et travaillons avec une organisation allemande de coopération au développement.

Nos objectifs

  • D’ici 2020, nous voulons éliminer les produits chimiques dangereux de la chaîne textile mondiale.
  • Lidl s’engage à s’assurer que tous ses fournisseurs directs de produits textiles et électriques de pays asiatiques sont certifiés BSCI en permanence.

Nos actions

Interdire les produits chimiques dangereux de la chaîne textile mondiale

Lidl a été l’un des premiers détaillants alimentaires à rejoindre la campagne Detox de Greenpeace. Dans la fabrication de vêtements et de chaussures, les produits chimiques inquiétants pointés du doigt par Greenpeace doivent être remplacés par des substances sûres. Un deuxième objectif consiste à réduire l’utilisation de produits chimiques en général.

De meilleures conditions de travail 

Business Social Compliance Initiative (BSCI)

Lidl adhère depuis 2007 à l’initiative communautaire de conformité sociale en entreprise ou BSCI (Business Social Compliance Initiative), laquelle soutient plus de 1 800 détaillants, importateurs et marques dans l’amélioration des conditions de travail dans les usines et les exploitations agricoles partout dans le monde. Avec l’aide des autres membres de la BSCI, nous veillons à ce que nos fournisseurs respectent toutes les normes sociales internationalement reconnues.

Des contrôleurs indépendants et certifiés effectuent des inspections inopinées à intervalles réguliers chez nos producteurs de textile. Ces visites permettent de déterminer si de nouvelles mesures sociales s’imposent, auquel cas Lidl les applique immédiatement.

Tous les fournisseurs asiatiques de Lidl dans la catégorie non-food (textile, petit électroménager, etc.) sont certifiés suivant les normes BSCI.

Collaboration intensive avec la GIZ

Lidl travaille depuis 2008 avec la Société allemande de coopération internationale ou GIZ (Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit). Cette dernière organise des formations pour les fabricants de textile et leurs collaborateurs au Bangladesh, qui abordent notamment la rémunération, la création d’un environnement de travail sain, la sécurité d’emploi et le volet syndical. À ce jour, 80 fabricants ont suivi ce processus entièrement financé par Lidl.

Depuis 2009, une équipe médicale itinérante dispense des soins médicaux gratuits aux ouvriers du textile au Bangladesh En outre, Lidl et la GIZ relèvent le défi commun d’accroître substantiellement la rémunération des ouvriers du textile.  Déjà plus de 6 000 travailleurs ont ainsi pu bénéficier d’une augmentation de salaire à plusieurs reprises. Et depuis 2012, nous œuvrons avec la GIZ au Bangladesh pour le renforcement de la protection incendie et des bâtiments, et pour la sensibilisation des producteurs de textile au risque d’incendie.

Traçabilité des produits et services

Chez Lidl, nous nous approvisionnons auprès de fournisseurs du monde entier.  Dans notre assortiment de produits de marques de distributeur, nous pouvons collaborer directement avec les producteurs pour imposer des modes de production plus responsables. Pour savoir où et de quelle manière nos produits sont fabriqués, il est important de bien connaître nos partenaires commerciaux. Et nos clients aussi souhaitent davantage d’informations sur l’origine et le mode de production de nos produits.

Nous voulons répondre à cette demande, qui s’inscrit d’ailleurs dans nos propres exigences de transparence.

Nous avons donc décidé de publier la liste de nos fournisseurs et des informations les concernant pour l’ensemble de notre assortiment Non-Food, c’est-à-dire d’une part nos articles textiles et chaussures, et d’autre part des articles divers comme les jouets, les appareils de sport ou le mobilier de jardin. Comme l’ensemble du secteur, Lidl achète une grande partie de son assortiment Non-Food auprès de producteurs indépendants basés dans des pays asiatiques comme le Bangladesh et la Chine. Malgré les progrès notables réalisés par ces pays et la croissance économique soutenue qu’ils enregistrent, les conditions sociales et écologiques qui y ont cours sont encore très variables.

Adhésion à l’ACT

picture

Lidl est membre d’« Action, Collaboration, Transformation » (ACT) depuis novembre 2019. Dans le cadre de cette initiative internationale, nous collaborons avec d’autres entreprises pour imposer des salaires de subsistance dans l’industrie textile.

L’ACT a pour objectif d’augmenter les salaires par le biais de négociations collectives. L’ACT est actuellement active au Cambodge et en discussion avec d’autres pays de production. L’idée est de prendre des engagements en termes de volumes d’achat périodiques pour éviter une délocalisation des producteurs dans des pays à bas salaires. Un élargissement à d’autres pays de production est prévu.

Cette adhésion à l’initiative ACT s’inscrit dans le Code of Conduct de Lidl, dont elle constitue une mise en application : le code de conduite impose des dispositions contraignantes en matière de normes sociales et environnementales aux partenaires contractuels avec lesquels Lidl collabore au niveau international. L’objectif est de proposer à nos clients des articles produits de manière responsable et dans le respect de l’environnement. En adhérant à l’initiative ACT, Lidl s’engage en faveur de l’amélioration des conditions de vie et de travail des ouvriers textiles dans les pays de production et satisfait à son devoir de vigilance.

picture

Le programme de formation PURE

picture

PURE (Projekt für Umwelt und Resourcenefficienz, projet pour l'environnement et une utilisation plus efficace des ressources) est un projet mené dans 80 usines textiles en Chine et au Bangladesh. Ce programme de formation gratuit a pour but d'améliorer la sécurité et la durabilité dans ces usines. Dans le cadre de formations sur le terrain, les ouvriers apprennent à manipuler les produits chimiques en toute sécurité et à réduire la consommation d'eau par différentes interventions.